Comment orchestrer la participation de la foule à une activité de crowdsourcing ? La taxonomie des 4 C

Sophie Renault

Abstract


Dans une logique d’open innovation, mobiliser la foule via une démarche de crowdsourcing permet aux organisations de créer de la valeur au-delà de leurs frontières. Matière grise, créativité, argent sont autant de ressources et compétences détenues par la foule dont les organisations souhaitent s’emparer. Tandis que la littérature sur le crowdsourcing est encore jeune, il nous semble important de poser la question suivante : comment orchestrer la participation de la foule à une activité de crowdsourcing ? Afin d’y répondre, nous avons mené une recherche qualitative à visée exploratoire. Dans une approche abductive, notre recherche expose quatre pratiques regroupées au travers d’une taxonomie qualifiée des 4 C du crowdsourcing : le crowdsourcing cumulatif, le crowdsourcing collaboratif, le crowdsourcing compétitif et le crowdsourcing coopétitif. 


Keywords


crowdsourcing, création de valeur, stratégie relationnelle, coopération, compétition, taxonomie

Full Text:

 Subscribers Only

References


Littérature sur le sujet du crowdsourcing :

- Brabham, D.C. (2009), « Crowdsourcing the public participation process for planning projects », Planning Theory, vol. 8, n°3, p. 242-262.

- Burger-Helmchen, T. & Pénin, J. (2011), « Crowdsourcing : définition, enjeux, typologie », Management & Avenir, janvier-février, p. 254-269.

- Buscatto, M. (2003), « La Jam vous fait chanter – Des multiples vocations d’une nouvelle pratique du jazz », Ethnologie Française, XXXIII, p. 689-695.

- Chanal, V., Caron-Fasan, M.L. (2008), « How to invent a new business model based on crowdsourcing: the crowdspirit case », in EURAM, Lubjana, Slovenia.

- Estellés-Arolas, E. & González-Ladrón-de-Guevara, F. (2004), « Towards an integrated crowdsourcing definition », Journal of Information Science, vol. 38, n°2, p. 189–200.

- Howe, J. (2006), « The rise of crowdsourcing », Wired.

- Howe, J. (2008), Crowdsourcing, Why the power of the crowd is driving the future of business?, Three Rivers Press, New York.

- Huberman, B.A., Romero, D.M. & Wu, F. (2009), « Crowdsourcing, attention and productivity ». Journal of Information Science, vol. 35, n°6, p. 758–765.

- Kleeman, F., Voss, G.G. & Rieder, K. (2008), « Un(der)paid innovators: the commercial utilization of consumer work through crowdsourcing », Science, Technology and Innovation Studies, vol. 4 n°1, 2008, p. 5–26.

- Lawton, K. & Marom, D. (2013), The crowdfunding revolution – How to raise venture capital using social media, Mc Graw Hill.

- Lebraty, J.F. (2009), « Externalisation ouverte et pérennité, une nouvelle étape de la vie des organisations », Revue Française de Gestion, n° 192, p. 151-165.

- Lebraty, J.F., Lobre, K. (2010), « Créer de la valeur par le crowdsourcing: la dyade Innovation-Authenticité », Systèmes d’Information et Management, vol. 15, n°3, p. 9-40.

- Pénin, J. & Burger-Helmchen, T. (2012), « Crowdsourcing d’activités inventives et frontières des organisations », Management International, Numéro Spécial Gestion des Connaissances, Société et Organisation, vol. 16, août, p. 101-112.

- Schenk, E. & Guittard, C. (2011), « Towards a characterization of crowdsourcing practices », Journal of Innovation Economics, n°7, p. 93-107.

- Surowiecki, J. (2008), La sagesse des foules, Éditions Jean-Claude Lattès, traduit de The Wisdom of Crowds (2004), Anchor Books.

- Trompette, P., Chanal, V. & Pelissier, C. (2008), « Crowdsourcing as a way to access external knowledge for innovation: Control, incentive and coordination in hybrid forms of innovation », published in 24th EGOS Colloquium.

Littérature sur l'innovation ouverte :

- Buecheler, T., Sieg, J.H., Füchslin, R.M. & Pfeifer, R. (2010), « Crowdsourcing, open innovation and collective intelligence in the scientific method: a research agenda and operational framework », in Fellerman H & al. (eds), Artificial life XII, Proceedings of the twelfth international conference on the synthesis and simulation of living systems, Odense, Denmark, 19-23 August, p. 679–686.

- Chesbrough, H.W. (2007), « Why companies should have open business models? », MIT Sloan Management Review, vol. 48, n°2, p. 22–28.

- Sloane, P. (2011), « The brave new world of open innovation », Strategic Direction, vol. 27, n°5, p. 3-4.

Littérature relative à la méthodologie de la recherche :

- Demazière, D. & Dubar, C. (1997), Analyser les entretiens biographiques – L’exemple de récits d’insertion, Paris, Nathan

- Heaton, J., Reworking qualitative data, London: Sage.

-Kozinets, R.V. (2009), Netnography: Doing Ethnographic Research Online, Sage Publication, Thousand Oaks.

- Soulé, B. (2007), « Observation participante ou participation observante ? Usages et justifications de la notion de participation observante en sciences sociales », Recherches Qualitatives, 27, p. 127-140.




DOI: http://dx.doi.org/10.9876/sim.v19i1.559

Copyright (c)